Voilà, le remaniement ministériel est passé. On garde le même premier ministre, « collaborateur » du président, on renvoie au Centre ceux qui l’avaient quitté pour rejoindre Sarkozy et sa politique réactionnaire, au service des groupes financiers et de l’état UMP. Quelles sont les conséquences du départ de Borloo et Morin? D’après Olivier Picard, dans les Dernières […]

par Pierre Commandeur, mardi 16 novembre 2010